Wednesday, July 11, 2007

Les blawgues stagnent-ils ?

Vincent Gautrais repose cette question qui en turlupine plus d'un, dont moi-même. Je la reformulerai malgré tout avec ma touche terminologique:

Les Drogues stagnent-ils?

À mon avis, poser la question c'est y répondre. Malgré tout, je m'interroge sur l'impact de sa réponse: même si les drogues stagnent, qu'est-ce que ça fait?

PARENTHÈSE: Pour ceux parmi vous qui aime la généalogie, l'histoire ou l'archéologie, remarquez que cette question me semble être l'écho d'un "chaud" débat qui a déjà ragé sur tous les blogues francophones (existants à l'époque).

En fait, plutôt que de vous proposer une analyse anthroposocioblogologique complète, laissez-moi vous faire part de mon expérience. Vous l'aurez noté au cour des dernières semaines, mon drogue a stagné! Un billet par semaine ce n'est pas la mer à boire, c'est la moindre des choses, vous dites-vous? Et bien, vous avez raison! Le problème est de prioriser...

Tant de passions m'envahissent que je peine à focusser sur l'une d'entre elles. (Le nombre de projet qui dorment et meurent dans les entrailles de mon tableau de bord Blogger est effarant. S'il y avait une Association pour la protection de billets, je serais lynché!) Dernièrement, j'ai essayé plusieurs logiciels et j'aurais aimé en discuter avec vous (plus d'un...). Malheureusement, ce foutu cadran qui ne cesse de tourner et qui nous rappelle sans cesse comme nous sommes éphémères m'empêchait quotidiennement de coucher sur écran mes idées, pensées, commentaires et critiques.

Tant de sujets m'interpellent, je pourrais bloguer à vie. Malheureusement, vous n'êtes pas assez à cliquer sur les annonces qui passaient sur mon drogue afin que je vive de mes recettes d'AdSense ;-)

Tout ça pour dire que stagne ou pas, j'aime droguer et je continuerai même si parfois la cadence ralentie au point de donner à certains l'impression que WIM s'éteint. Comme d'autres avant lui, mort, il rescucitera parmi les drogues.

À la stagnation!

2 comments:

RMS said...

Effectivement difficile de maintenir le rythme ! Néanmoins, lorsque le goût de l'écriture et du partage est là la passion demeure ! La fréquence de parution des articles peut bien diminuer, si la qualité est constante, le lecteur ne se lasse pas ! Au même titre que le marché de la presse offre de la place pour les quotidiens, les hebdomadaires, les mensuels, etc., la "droguosphère est vaste...

Natalie Gauthier said...

Mon blog/drogue/blawg aura bientôt 4 ans. Bien qu'il soit dit «juridique», je remarque que j'arrrive aux mêmes conclusions que d'autres blogues, provenant d'autres secteurs. Je constate qu'il y a un problème de priorité mais aussi il y a d'autres facteurs qui expliquent la stagnation, notamment les périodes plus tranquilles dans l'actualité, mais aussi, et je dirais surtout le sentiment de se répéter. Personnellement, je pense que le problème vient de là.

J'espère que ton blog ne fera que stagner sans fermer ses portes.